Publié le 19 Mars 2016 à 08h00 - 729 aff.

Murs de boutiques : l’immobilier qui rapporte encore

En scpi, les investissements en bureau et commerce restent des incontournables. Ainsi, acheter des boutiques promet bien fort avec un rendement assez élevé compris entre 6 et 8%. C’est pour cette raison que la scpi buroboutic reste fidèle à ses engagements. Ce rendement est deux fois supérieur à celui d’une simple habitation.

Si vous recherchez à investir dans le secteur, il est préférable de passer par une agence spécialisée.

Le service d’une agence spécialisée.

Il existe des agences immobilières qui se spécialisent dans l’immobilier commercial. Entre autre, nous pouvons citer Guy Hoquet et Orpi. Ces deux entreprises possèdent plusieurs agences réparties dans tout le pays. Vous pouvez également passer par la Cotrac ou à la Fnaim qui est composé de spécialiste dans l’immobilier de bureaux, commerces et fonds de commerces. Les notaires sont aussi de bons conseils. La majorité de ses clients est composée de petits commerçants qui mettent souvent en vente sa boutique une fois à la retraite.
Notre conseil : étant un marché très concurrentiel, faites tout le possible pour boucler une affaire en 24 heures dès repérage d’un bon investissement.

Choisissez le meilleur emplacement

Un facteur déterminant dans le choix d’un immobilier réside dans son emplacement. Les meilleures sont ceux qui sont implantés dans les grandes métropoles ou dans les villes à forte population. Voici comment faire la sélection. Le bon emplacement, celui du premier choix serait sur une rue commerçante, pas loin des transports en commun, d’un parking, d’un supermarché ou de la poste. C’est le cas des rues principales dans toutes les villes. Il est plus facile de trouver des locataires dans ces emplacements et de plus ils sont plus solvables. Mais même sur une même rue, la fréquentation des passagers n’est pas la même. Ne vous laissez donc pas berner par le nom de la rue. Il est primordial de se rendre sur place pour l’évaluer. Il se peut que l’immobilier soit implanté sur une rue principale mais sur un petit coin ombragé derrière un parking de moto. Il sera alors plus difficile d’y accéder. Et enfin, il faut évaluer le local lui-même. Par exemple voir la dimension de la vitrine et la profondeur de la boutique. Selon les spécialistes, il est mieux d’avoir une vitrine plus large que la profondeur de la boutique.