Publié le 27 Février 2016 à 08h00 - 762 aff.

Il existe 4 grands types d’emprunts immobiliers

Si vous envisagez de faire un pret immobilier, cet article peut vous aider à voir plus clair compte aux différentes options possibles.

Le premier : Le Prêt à taux fixe

Il s’agit du type de crédit immobilier le plus distribué en France. Son taux est fixé par la banque et ne sera modifiable durant la période de prêt consentie. Par exemple, si vous empruntez 100,000€ à un taux de 4% sur 20 ans, ce taux ne pourra être renégocié, sauf à votre client, en cas de baisse significative des taux liée à la conjoncture.

Le deuxième : Le Prêt à taux variable

Ce type de financement est privilégié par les investisseurs ou emprunteurs en pleine évolution professionnelle. Il permet d’emprunter à des conditions plus attractives que le taux fixe, selon un taux mobile indexé sur la conjoncture. Ainsi, il peut être plus fort à une période donnée et ensuite régresser. A cet effet, un emprunt de 100 000€ sur un taux variable pourra être sur un taux inférieur à ce qui peut être appliqué pour un même type de produit. Seulement, le montant des échéances ou la durée du prêt pourront augmenter ou baisser en fonction des variations du taux. Ce type d’emprunt est à conseiller dans le cadre d’acquisitions sur de courtes durées.

Le troisième : Le Prêt mixte

Cette alternative permet au banquier de proposer à son client une mensualité de départ plus basse. Elle se décompose en une partie fixe et une partie variable, par exemple 240,000€ en taux fixe et 70,000€ en taux variable.

Le quatrième : Le prêt in fine

Ce type de prêt est à taux fixe ou variable, basé usuellement sur une épargne, et réservé aux clients qui ont des liquidités, offrant un double avantage dont une visibilité sur leurs liquidités et un taux d’endettement réduit. En effet, l’emprunteur ne rembourse que les intérêts puisque le capital est remboursable à la fin du crédit seulement, et ainsi les échéances de remboursement mensuel en sont sérieusement réduites. Il s’agit d’un prêt comprenant : le remboursement des intérêts du prêt ; une belle somme sur un contrat d’assurance vie étant rémunérée (ex : avec un prêt de 100,000€, si vous placez 30% sur un contrat d’assurance vie, celui-ci pourra être rémunéré de 3.5 et 4% par an, pendant 30 ans) ; un adossement mensuel étant une prime de 100 à 150€ versée mensuellement par l’emprunteur sur la durée de son emprunt.