Publié le 26 Janvier 2016 à 08h00 - 824 aff.

La fiscalité immobilière

Les revenus obtenus via un investissement locatif, sont comme tous les revenus soumis à l’imposition. Cependant, il est possible de diminuer considérablement les impôts qui sont appliqués en faisant appel à de nombreux dispositifs. La fiscalité ehpad est d’ailleurs plus qu’avantageuse.

Comment accéder à uen certaine défiscalisation ?

Le but d’un investissement locatif, est de percevoir des gains complémentaires permettant de mieux appréhender les fins de mois difficiles. Toutefois, complémentaires ou principaux, ces revenus sont tous soumis à l’imposition. L’investissement locatif vide est soumis au régime fiscal des revenus fonciers si celui meublé, est soumis au régime des bénéfices industriels et commerciaux BIC. Ces deux régimes sont des outils permettant de défiscaliser un placement immobilier.

Le placement en location vide permet de déduire certaines de vos charges, des revenus locatifs que vous percevez, en déclarant ces dernières au fisc. Parmi ces charges, on note les travaux de rénovation et les intérêts du crédit emprunté pour financer cet investissement. En effet, quand vous les déclarer, les charges totalisées peuvent être supérieures aux revenus perçus. Le déficit est à retrancher sur les revenus reçus qui, diminuent ainsi, et vos impôts avec. Il est aussi possible de recourir à certains dispositifs de défiscalisation tels que le Borloo ancien, la loi Pinel si bien sûr, vous décidez d’investir dans une habitation neuve et totalement rénovée.

L’investissement locatif meublé est possible via deux statuts : celui du loueur en meublé non professionnel LMNP et celui du loueur en meublé professionnel LMP. L’engagement en loueur en meublé non professionnel, offre à l’investisseur de retrancher de nombreuses charges déclarées ainsi que les amortissements possibles sur les revenus locatifs reçus. Ce qui a pour conséquence, de ramener la valeur de ses gains locatifs à nulle ou à un montant très faible. Ces derniers sont donc imposés sur une très petite partie soit totalement défiscalisés. Quant au statut de loueur en meublé professionnel, le retranchement des charges sur les revenus globaux, peut donner lieu à un déficit financier qui est alors, déduit sur la valeur des revenus perçus. Ainsi, les gains globaux sont revus à la baisse, et cette révision est accompagnée d’une diminution des impôts. Puis, une déclaration des amortissements annule la valeur de vos loyers.